Notre combat est celui pour l’homme, l’animal et la nature et donc de la vie. Ce combat, nous le menons depuis plus de 10 ans.

Nous sommes rattachés administrativement au Trèfle pour des raisons financières et pour bénéficier de l’aide publique afin que notre mouvement puisse survivre.

Nous souhaitons démontrer que l’on peut se faire entendre grâce aux élections.  En effet, le nombre de voix obtenues nous montre la reconnaissance du public à l’égard des personnes qui s’investissent pour la protection animale. Les politiques, eux,  n’ont jamais accordé aux animaux un pouvoir d’existence.

D’ailleurs, il est intolérable qu’à notre époque l’animal soit encore considéré comme un meuble dans le code civil alors que dans le code pénal et rural il est considéré comme un être vivant.

Nous souhaitons mettre en place dans les écoles des cours de sensibilisation pour le respect de l’autre, de l’animal et de la nature.

Nous demandons, au nom des personnes âgées, le droit d’amener leur animal, souvent dernier compagnon, avec elles dans les maisons de retraite et structures d’accueil. Le refus de ces dernières peut entraîner l’euthanasie ou l’abandon.

Et bien d’autres sujets encore…