PROTECTION ANIMALE

Rappelons que le bien-être de l’homme ne doit pas se faire au détriment des animaux et de la nature mais en harmonie avec chacun. D’ailleurs, Gandhi disait que la grandeur d’une nation se mesure à la façon dont elle traite ses animaux.

Force nous est de constater que si près de 60 % des Français possèdent un animal de compagnie, la question de la cause animale est aujourd’hui totalement absente du débat politique.

- C’est pourquoi le MHAN veut la création d’un Secrétariat d’Etat à la condition animale, animé par des gens de terrain, afin de gagner en efficacité dans les décisions officielles relatives à la protection des animaux et d’instituer de véritables statuts pour la cause animale.

- Le MHAN souhaite réconcilier les amis des animaux et leurs détracteurs en limitant la prolifération des chiens, chats et pigeons par un vaste programme de stérilisation coordonné par les Pouvoirs Publics, les vétérinaires et les associations de protection animale ce qui aura pour conséquence de mettrre un terme à l’euthanasie des animaux abandonnés et errants, de désengorger les refuges, de limiter les nuisances et de voir s’amenuiser le risque de trafics.

- Le MHAN demande l’interdiction des spectacles cruels envers les animaux comme les corridas, les combats de coqs, etc…

- Le MHAN souhaite également instaurer une véritable politique de protection de la faune sauvage avec le développement des aires protégées et des sanctuaires marins.

- Le MHAN souhaite l’application d’une vraie règlementation qui garantisse des méthodes d’élevage, de transport et d’abattage des animaux de boucherie conformes au respect de l’animal et à celui du consommateur (à travers la qualité de la viande).

- Le MHAN veut que soit mise ne place une cellule officielle de lutte contre le trafic d’animaux…