IMMIGRATION

Aujourd’hui, en Europe, un afflux de population recherchant de meilleures conditions de vie subit un statut de refugiés, de « sans papiers », loin de l’eldorado promis par les passeurs.

- Le MHAN interviendra activement et concrètement dans les pays d’origine pour les aider à développer leur économie, leur permettre de participer, libres, fiers et indépendants au XXIème siècle. Chaque pays nécessite la mise en place d’un programme précis qui doit être mené à terme jusqu’à l’autonomie économique réelle. Pour cela, des budgets doivent être calculés pour être efficaces, votés par le Parlement et mis en oeuvre par des techniciens français en coopération avec les ONG et les gouvernements concernés. Une action européenne concertée serait souhaitable.

- Ni la France, ni l’Europe ne peuvent devenir une forteresse vivant dans l’opulence quand le tiers monde meurt de faim et subit dictature et droit arbitraire.

- Nous avons besoin de la richesse humaine de toutes ces populations pour élargir notre conscience. Il est de notre devoir de les aider à accéder au bien-être démocratique et économique.