ENSEIGNEMENT

- Le MHAN veut une école qui assure une instruction concrète, au moins, savoir lire et compter en 6ème. Une école qui donne aux enfants des repères sociaux à travers des règles de conduite et un enseignement adapté aux réalités quotidiennes. Une école qui intégre dans les programmes scolaires des cours portant sur la vie animale et la nature et insistant sur la nécessité de respecter la vie sous toutes ses formes et de protéger l’environnement. L’enseignant n’est pas un animateur social, les parents doivent retrouver leur rôle d’éducateur.

- Les rythmes scolaires doivent être adaptés : aujourd’hui l’enfant à partir du collège et, avec environ une heure de devoirs par soir minimum, est plus proche des 40 heures que des 35 heures ! Tout cela pour des résultats décevants qui voient se multiplier et prospérer les entreprises de cours particuliers, révélateurs d’un réel malaise de notre système scolaire manifestement en situation d’échec.

- Un enseignement secondaire offrant des filières techniques valorisées en réellement calées sur les réalités du monde l’entreprise.

- L’université doit offrir un nombre de places par filières correspondant aux besoins du marché. L’accès à ces filières doit être possible à tous les jeunes grâce à des bourses suffisantes mais doit aussi faire l’objet d’un sélection d’aptitude et de niveau.

- Par ailleurs leurrer les jeunes qui s’engouffrent par milliers dans des filières qui n’offrent que quelques centaines de postes par an est totalement ubuesque lors même que des centaines de milliers de postes sont à pourvoir dans d’autres filières en plein développement.